25 mai 2014 besançon

coupe du monde de paratriathlon de besançon.

 

je termine 5e de cette coupe du monde en 1h09.

natation particulière avec le courant qui me fait nager le 750 en 6'53.

c'est pas près de se reproduire.

je sors 4e de l'eau avec 1'15 de retard sur le premier.

je pose le vélo en 1er.

je me fais reprendre en course à pieds par les quatre concurrents ayant 2 jambes.

au final, 5e place, et beaucoup de frustration en raison de ces nouvelles catégories.

il ne fait pas bon être amputé de jambes dans ce nouveau système.

il faut s'attendre à prendre des branlées toute la saison mais

il semblerai que la fédération international, réfléchisse à des pondérations pour la saison prochaine.

il va falloir courber l'échine, travailler et espérer que cela change.

champion du monde de paratriathlon pour la seconde fois

13 septembre 2013 championnat du monde paratriathlon à Londres (GB) champion du monde en en TRI 2 en 1h12.

après les déceptions canadienne, ça remonte le moral et remotive pour la saison à venir.

22 octobre 2012 Auckland (NZ)

J'ai décroché à Auckland (NZ) le titre de champion du monde de paratriathlon (catégorie tri 2). Nous avons généralement 750 m de natation, mais compte tenu de la faible température de l'eau, les organisateurs ont décidé de réduire la natation à 300m. Autant dire que cela me convenait parfaitement. Je ne suis pas tres bon nageur, et dans la mer froide encore moins. Je sors 6e de l'eau.mais après la première transition, j'ai 1mn40 de retard sur le premier de ma caté. Dans ma discipline de prédilection,  je bouche le trou en moins de 6km et boucle les 20,1km du parcours en 32mn. J'aborde la course à pieds avec 3mn d'avance, mais malchance j'ai eu pas mal de problème avec ma prothèse de course. Dès le premier 100m je m'arrête pour la remettre. elle ne voulait pas tenir. J'ai du courrir 5km en la tenant pour ne pas la perdre.  la grosse galère!! et heureusement que j'avais fait le trou en vélo, puisque sur 1,5km avec tous mes arrêts, un concurrent m'avait repris 1mn30. Au final c'est la gagne et je suis champion du monde de paratriathlon.

C'est une belle revanche. Mais malgré tout, cette saison se termine avec de l'amertume : ma non sélection au jeux paralympiques de Londres 2012 était injustifiée

Back to Top